Article

Régulation de température dans les systèmes de chaudières avec ou sans condensation

Concevoir le système de chaudière optimal

Votre défi :

Les chaudières traditionnelles peuvent fonctionner uniquement si la température de retour ne descend pas sous le point de rosée de l'humidité dans les fumées de la chaudière. La condensation des fumées peut entraîner une corrosion de la chaudière, tandis qu'une différence de température trop élevée peut causer un choc thermique.

Les chaudières à condensation, en revanche, doivent parvenir à faire condenser les fumées au niveau de l'échangeur pour pouvoir fonctionner efficacement. Si la température de l'eau qui revient à la chaudière est trop élevée, la condensation sera insuffisante, voire inexistante.

Notre solution :

Les chaudières traditionnelles peuvent avoir recours à la pompe TPE3, complétée par un capteur de température, au lieu d'une pompe shunt classique fonctionnant à la vitesse maximale. Le capteur mesure la température de l'eau qui revient à la chaudière, et assure le maintien de la bonne température en permanence. Ainsi, la chaudière est protégée de façon optimale et les coûts de fonctionnement diminuent.

Les chaudières à condensation peuvent bénéficier de la technologie FLOWLIMIT puisqu'elle règle le débit maximal du système afin de maintenir la bonne température de retour et permettre la condensation. Cela permet d'obtenir un meilleur rendement opérationnel en exploitant le potentiel de chaleur latente.

Il existe de nombreuses manières de configurer les pompes shunt modernes et les variateurs de fréquence pour chaudières traditionnelles. Découvrez la solution intelligente dans notre livre blanc.

Choisissez la solution intelligente

Chaudière traditionnelle

Une haute température de retour vous assure un fonctionnement sûr. Mais si celle-ci est trop élevée, le rendement en souffre

Une dérivation dans une chaudière traditionnelle permet de maintenir la température de retour au-dessus du point de rosée des fumées, et d'éviter ainsi la corrosion et les chocs thermiques.

La surveillance de la température de départ, TF, et de la température de retour, TR, par les capteurs du système permet d'assurer une régulation optimale de la pompe shunt. Ainsi, la pompe peut réagir face aux variations de ces valeurs et réguler le débit lorsque TR atteint le seuil minimal ou maximal. En plus de cela, elle évalue la température différentielle au niveau de la chaudière, ΔT = TF– TR, en avertissant lorsque la limite fixée est franchie.

La pompe TP3 possède toutes les fonctions permettant une régulation optimale de la dérivation, garantissant ainsi le rendement de la chaudière et vous offrant la certitude que celle-ci fonctionne en toute sécurité.

Chaudière à condensation

Le maintien d'une température de retour basse est essentiel pour le rendement. La solution, c'est la régulation intelligente des pompes.

Une chaudière à condensation peut généralement augmenter le rendement de 10 à 12 % par rapport à une chaudière traditionnelle. Mais l'amélioration du rendement dépend largement de la température de retour, TR. Plus TR est basse, meilleure est la récupération de la chaleur latente issue de la vaporisation, et donc meilleur est le rendement de la chaudière.

TR dépend du débit du système et la définition du point de consigne adapté a des répercussions directes sur la consommation de combustible de la chaudière. Mais il peut être difficile de prévoir la perte de charge dans le système. La fonction FLOWLIMIT de la pompe TPE3 offre une solution intelligente à ce problème en fixant un débit maximal. En modifiant le point de consigne, ce dispositif garantit des températures optimales pour la condensation des fumées.

Autres articles associés

Trouvez des articles sur Grundfos.

Applications associées

Trouvez les applications associées.