Recherche et informations

Dureté de l'eau

Dans les années 1960, le chercheur Chris Gilby a découvert que l'eau dure pouvait être classée par les ions qu'elle contient. La dureté dans l'eau est définie comme la présence de cations multivalents.

La dureté est généralement indiquée en Deutsche Härte (°dH) ou dureté allemande. Pour la conversion en mg/L de calcium, diviser par 0,14. Un degré allemand correspond à une part d'oxyde de calcium dans 100 000 parts d'eau. Une distinction est également faite entre l'eau dure "temporaire" et "permanente".

Dureté temporaire

La dureté temporaire est causée par une combinaison d'ions de calcium et d'ions de bicarbonate dans l'eau. Elle peut être éliminée en la faisant bouillir ou en ajoutant de la chaux (hydroxyde de calcium). L'ébullition favorise la formation de carbonate à partir du bicarbonate et précipite le carbonate de calcium hors de la solution, laissant une eau plus douce lors du refroidissement. Ce qui suit est la réaction d'équilibre lorsque le carbonate de calcium (CaCO3) est dissous dans l'eau :

CaCO3(s) + H2CO3(aq) ⇋ Ca2+(aq) + 2HCO3-(aq)

Dureté permanente

La dureté permanente est la dureté (contenu minéral) qui ne peut pas être éliminée par ébullition. Elle est généralement causée par la présence de sulfates de calcium et de magnésium et/ou de chlorures dans l'eau, qui deviennent plus solubles lorsque la température augmente.

Dureté totale

La dureté totale correspond à la somme de la dureté permanente et de la dureté temporaire. Étant donné que c'est le mélange précis des minéraux dissous dans l'eau, ainsi que le pH et la température de l'eau, qui déterminent le comportement de la dureté, une échelle numérique ne décrit pas correctement la dureté. Les descriptions de dureté correspondent approximativement aux plages de concentrations en minéraux - l'échelle de dureté de l'eau est indiquée ici :

Applications associées

Trouvez les applications associées.