Article

Quand le manque d'eau devient réalité

Partout dans le monde, les villes se développent rapidement. D'ici 2030, 60 % de la population vivra en milieu urbain et la demande en eau potable ne fera qu'augmenter.

Et malgré l'augmentation de la demande, nous continuons à contaminer ou à gaspiller nos ressources disponibles. Au total, 80 % de toutes les eaux usées sont évacuées vers la nature sans être correctement traitées. Parallèlement, à l'échelle mondiale, nous perdons en moyenne 30 % de l'eau douce pompée, et les villes gaspillent jusqu'à 60 % de l'eau pompée en raison de réseaux vétustes.

Le concept de pénurie d'eau n'est pas nouveau pour la ville de Mexico. La ville semble assez habituée aux pénuries, puisqu'elle importe 40 % de son eau de sources lointaines. Parallèlement, en raison de problèmes liés au circuit de canalisations, la ville perd 40 % de son eau pompée. Par ailleurs, il n'y a pas d'opération à grande échelle pour le recyclage des eaux usées. Des solutions d'eau intelligentes peuvent réduire considérablement ces pertes.

L'infrastructure hydraulique de nombreuses villes se détériore et n'est tout simplement pas équipée pour faire face à ce taux de croissance rapide. Si nos villes continuent à se développer à ce rythme, ce que la recherche garantit presque, la demande en eau devrait augmenter de 70 %, et 2 milliards d'habitants souffriront de pénuries d'ici 2050.

Nous voyons déjà de nombreuses métropoles du monde entier approcher du Jour zéro. Londres, Miami, Pékin, Mexico, Le Cap, pour n'en citer que quelques-unes, risquent de manquer d’eau potable. Pour relever ces défis mondiaux, il est essentiel de disposer de solutions de gestion adaptées à la consommation et à la réutilisation de l'eau. Un bon état d'esprit nous permet de faire des changements durables.

Réalités

Perte d'eau

À l'échelle mondiale, une moyenne de 30 % de l'eau pompée n'atteint jamais le robinet. Dans les villes, la moyenne est encore plus élevée et peut atteindre 60 %. Cette eau est perdue à cause des fuites et du vol. Quelques exemples d'eau non génératrice de revenus (NRW) par pays : Royaume-Uni 21 %, Mexique 40 %, États-Unis 20 %, Suède 40 %, Libéria 49 %, Arménie 89 %, Chine 21 % et Venezuela 62 %.

Source : Quantifier le problème mondial de l'eau non génératrice de revenus, R. Liemberger et A. Wyatt

Demande en eau

Aujourd'hui, plus de 2 milliards de personnes vivent avec le risque d'un accès réduit aux sources d'eau douce. D'ici 2050, la demande mondiale en eau pourrait être de 30 % supérieure à ce qu'elle est aujourd'hui.

Sources : Objectif 6 des Nations Unies pour le développement durable, Rapport UNWD, 2018

Urbanisation

D'ici 2050, 2,5 milliards de personnes supplémentaires vivront en milieu urbain, soit 70 % de la population. 90 % de cette augmentation est prévue en Afrique et en Asie.

Source : Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies

Solutions en action

Bien que les villes du monde entier subissent de fortes pressions, il existe des solutions intelligentes pour une gestion de l'eau plus efficace et plus durable. Certaines de ces solutions sont déjà en service, comme le traitement de l'eau, le recyclage de l'eau et la distribution pilotée par la demande, qui assurent une pression et un débit optimaux et réduisent les ruptures de canalisations dans le monde entier.

Ningbo dose pour 1,5 million de citoyens en toute sécurité et précision

Il y a 10 ans, une usine de traitement des eaux du lac de la ville chinoise de Ningbo avait besoin d'aide pour pomper le dangereux composé d'hypochlorite de sodium. Aujourd'hui, les pompes doseuses Grundfos utilisées sont toujours aussi performantes et garantissent la qualité de l'eau à 1,5 million de citoyens.

Une usine de traitement de l'eau bénéficie de 20 % d'énergie + d'économies d'eau

Dans la province cambodgienne de Takéo, un exploitant luttait pour fournir de l'eau potable à la petite ville de Doun Kaev et aux 45 villages environnants. Après avoir fait équipe avec Grundfos, une solution intelligente a résolu le problème et a réduit les pertes d'eau de 13 % et les ruptures de canalisations de 29 %, fournissant ainsi aux villageois un approvisionnement fiable en eau.

Les vannes de pompage apportent un nouveau débit aux rivières de Fuzhou

Fuzhou, une métropole chinoise, a des problèmes d'eau sale et odorante dans les rivières et les canaux depuis des décennies. Une série de vannes de pompage Grundfos ont redonné du débit à l'eau. Cette solution a éradiqué l'eau polluée et odorante, créant un meilleur cadre de vie le long des rives peuplées.