Comment identifier vos besoins en surpresseur sanitaire pour accroître la pression d’eau à la sortie d’un réservoir de stockage et comment choisir le bon surpresseur ?

Découvrez-en plus sur la surpression pour un réservoir de toit et ce qu’il faut prendre en compte pour choisir le surpresseur adapté.

Quand un réservoir de stockage d’eau est placé sur le toit d’une maison, les caractéristiques du surpresseur relié diffèrent légèrement de celles des surpresseurs utilisés pour augmenter la pression d’un réservoir placé au sol ou enterré. Dans certains cas, la gravité peut créer une pression suffisante pour distribuer l’eau d’un réservoir de toit sans installer de surpresseur.

Toutefois, si la pression d’eau est trop faible au niveau des robinets, un surpresseur peut être nécessaire pour y remédier. Lorsqu’un surpresseur est installé sur le toit et est connecté à un réservoir, la pression d’eau provenant du réservoir placé dans la maison peut être élevée.

Afin de ne pas éclater les tuyaux ou les installations, telles que les toilettes, les surpresseurs utilisés doivent être choisis en fonction de la pression maximale supportée ou doivent permettre d’ajuster la pression. Les résultats attendus dépendent fortement de la position du surpresseur. Si celui-ci est placé sur le toit, à côté du réservoir, il doit résister aux grandes variations de température, au vent, à la pluie et à la poussière. Il est possible de protéger le surpresseur en le plaçant sous le toit de la maison ; cependant, il sera situé plus près des habitants. Vous aurez alors besoin d’un surpresseur silencieux.

Tout comme pour les réservoirs de stockage placés au sol ou enterrés, les réservoirs de toit peuvent contenir de l’air, des débris et des saletés, ainsi le surpresseur doit offrir de bonnes capacités de traitement de l’air et, de préférence, être équipé d’un filtre d’entrée séparé pour protéger le système.

Un réservoir de toit peut s’assécher si la demande d’eau est excessive. Nous recommandons donc un surpresseur protégeant contre la marche à sec. Pour accroître la pression d’un réservoir de toit, nous recommandons les surpresseurs Grundfos UPA, SCALA1 ou SCALA2. Grâce à ses dimensions compactes, à son positionnement directement aligné sur la canalisation et à son faible bruit, le surpresseur UPA est idéal en intérieur.

Toutefois, il ne résiste pas aux conditions extérieures. Dans ce cas, nous recommandons de choisir les plus robustes SCALA1 et SCALA2. Si vous utilisez SCALA1, sélectionnez un modèle doté de la bonne pression de sortie. Le modèle SCALA2 est doté de la technologie de pointe « pression d’eau optimale », ce qui vous permet de choisir la pression d’eau parfaite et le surpresseur ajustera automatiquement la pression de sortie au niveau défini.

Le surpresseur SCALA2 étant compact et silencieux, il peut être installé en intérieur comme en extérieur et offre les options les plus avancées de surpression d’eau d’un réservoir de toit. SCALA1 et SCALA2 sont tous les deux dotés d’avertisseurs de fuite qui déclenchent une alarme en cas de détection d’une fuite sur une canalisation. Cela évite d’endommager le surpresseur par des arrêts et de redémarrages inutiles.

Les surpresseurs SCALA1 et SCALA2 ont également un temps d’exécution maximum afin d’éviter que la pompe ne continue de fonctionner anormalement lorsqu’une fuite de canalisation est détectée comme une demande par le système. Alors que SCALA2 présente un temps d’exécution maximum de 30 minutes, celui de SCALA1 est ajustable depuis l’application Grundfos GO.

Aperçu du module

Modules
Modules: 6
Temps de réalisation
Temps de réalisation: 25 minutes
Niveau de difficulté
Niveau de difficulté: Basique