L’amélioration de l’efficacité grâce à la sectorisation

L’amélioration de l’efficacité grâce à la sectorisation

Découvrez pourquoi sectoriser l’approvisionnement en eau dans les grands centres urbains en plusieurs zones peut aider à optimiser l’efficacité du réseau et à faire d’importantes économies en coût de fonctionnement et de maintenance.

Dans ce module, nous allons aborder le sujet suivant :  comment diviser une zone urbaine étendue en plusieurs zones de distribution d’eau. La sectorisation peut contribuer à optimiser l’efficacité du réseau. Elle peut permettre de réaliser d’importantes économies en coût de fonctionnement et de maintenance. Par exemple, en localisant et en diminuant les fuites.

Le réseau de distribution dans les villes est souvent divisé en zones pour mieux comprendre et contrôler la pression, le débit et les fuites. Nous appelons cela la sectorisation.

Pour créer une sectorisation, les vannes de sectionnement du réseau de distribution doivent être fermées. Quelques canalisations restent ouvertes pour permettre l’alimentation en eau du secteur délimité. Celles-ci sont munies de débitmètres pour enregistrer le débit d’entrée et de sortie. En utilisant les compteurs des consommateurs, la quantité d’eau facturée dans cette zone peut être mesurée et être comparée à l’eau fournie au secteur.

La différence entre ces deux valeurs est appelée Eau non facturée, ou « ENF ». L’eau non facturée représente le volume d’eau qui n’est pas comptabilisé.

Cela peut être dû à une consommation non mesurée, à des fuites de canalisations, des bouches d’incendie, des branchements sauvages ou illégaux, ou à des mesures imprécises.

Les fuites de canalisations dans les réseaux représentent généralement au moins 90 % de l’eau non facturée.

En plus de la mesure du débit transitant dans tous les secteurs  qui facilite la localisation des fuites, vous pouvez également réguler la pression dans chaque zone et ainsi réduire les fuites. En fonction de la variation de la hauteur du terrain, le réseau de distribution peut être divisé en zones de pression. Cela permet d’éviter que les canalisations dans les niveaux inférieurs ne subissent une pression plus élevée que nécessaire, et que les canalisations aux niveaux supérieurs  disposent d’une pression insuffisante pour répondre aux besoins des consommateurs.

La pression et les fuites sont directement liées. Plus la pression est élevée, plus les fuites sont importantes. Ainsi, il est essentiel de fournir une pression minimale constante tout en répondant aux besoins des consommateurs. Les vannes de régulation de pression et les stations de surpression peuvent être utilisés pour maîtriser la pression dans les secteurs du réseau. 

Pour en savoir plus sur la manière d’obtenir une gestion optimale de la pression, consultez le module 3.

Parmi les autres avantages de la sectorisation, on peut citer des canalisations plus durables, une consommation d’énergie plus faible, et moins de ruptures de canalisations.

Par ailleurs, grâce aux données collectées grâce à la sectorisation, l’efficacité opérationnelle et la gestion patrimoniale des réseaux sont également améliorées. Cela car vous pouvez activement utiliser les analyses des données pour obtenir, par exemple, des alertes en cas de fuite, ou d'anticiper une panne sur le réseau.

Récapitulons ce que nous avons présenté dans ce module.

• Comment la sectorisation peut contribuer à identifier et à localiser les fuites d'eau.

• Comment la sectorisation et la réduction de la pression peuvent aider à réduire les fuites.

• Comment faire pour améliorer l’efficacité opérationnelle et la gestion patrimoniale des réseaux grâce à l’utilisation active des données issues de la sectorisation.