Recherche et informations

Corrosion

La corrosion peut se produire sur les surfaces externes et internes de la tuyauterie, des réservoirs et des radiateurs. Au cours de la phase de conception, différents éléments doivent être pris en compte tels que le matériau de la tuyauterie, l'isolation, le liquide pompé, l'humidité et la purge d'air, etc.

La corrosion interne peut se produire s'il y a de l'oxygène dans la tuyauterie ou si le débit est très élevé dans les raccords. Pour éviter la corrosion, la vitesse d'écoulement ne doit pas être trop élevée et l'air ne doit pas pénétrer dans le système. Par exemple, ne pas utiliser de tuyauteries dans lesquelles l'air peut se diffuser. Des purges d'air peuvent être ajoutées si nécessaire, car cela limite la quantité d'oxygène dans l'eau.

La corrosion externe se produit lorsqu'une tuyauterie en acier est installée dans un environnement humide ou lorsque de la condensation se forme à la surface d'une tuyauterie utilisée pour le transport d'un liquide froid. Ainsi, les surfaces externes des tuyauteries du système de refroidissement doivent être protégées contre la corrosion ou être fabriquées à partir de matériaux non corrosifs tels que du plastique. Puisque l'air peut pénétrer à travers le plastique, les tuyauteries en plastique ne doivent pas être utilisées avec les tuyauteries en acier.

La corrosion peut se produire dans un réservoir ou un radiateur lorsque des boues se forment dans le fond ou lorsque de l'air s'accumule dans la partie supérieure.

La corrosion caverneuse est une forme localisée d'attaque corrosive. Généralement, la corrosion métallique entraîne la dégradation d'une surface métallique exposée. La corrosion se présente sous différentes formes, allant d'attaques uniformes sur toute la surface aux agressions locales graves.

La corrosion caverneuse commence plus facilement que par exemple la corrosion par piqûres, une autre forme de corrosion localisée. La corrosion caverneuse se produit au niveau des petites fissures ou interstices entre deux surfaces métalliques ou entre les surfaces métalliques et non métalliques. Elle est généralement associée à des conditions stagnantes dans les fissures. Les fissures, telles que celles situées au niveau des joints de bride ou des raccords filetés, sont donc souvent les plus sensibles aux agressions dues à la corrosion.

La fatigue par corrosion décrit le cas où un métal est exposé simultanément à la fatigue mécanique et à la corrosion. La pure fatigue mécanique est une condition dans laquelle un matériau peut se rompre à la suite d'une charge cyclique bien inférieure à la résistance à la rupture.

Si le métal est exposé simultanément à un environnement corrosif et à une fatigue mécanique, la rupture peut avoir lieu à un niveau de contrainte encore plus faible et après un temps plus court. Contrairement à la fatigue mécanique pure, la fatigue par corrosion ne comporte aucune limite.

La corrosion intergranulaire se produit au niveau des joints de grain. La corrosion intergranulaire est aussi appelée corrosion inter-cristalline. Comme son nom l'indique, la corrosion intergranulaire se produit au niveau des joints de grain. La corrosion intergranulaire est aussi appelée corrosion inter-cristalline.

Généralement, ce type de corrosion se produit lorsque le carbure de chrome précipite au niveau des joints de grain pendant le processus de soudure ou en cas de traitement thermique insuffisant. Une zone étroite autour du joint de grain peut donc épuiser le chrome et devenir moins résistante à la corrosion que le reste du matériau. C'est un sacré inconvénient car le chrome joue un rôle important dans la résistance à la corrosion.

Exemples de métaux sujets à la corrosion intergranulaire :

  • Acier inoxydable insuffisamment soudé ou traité thermiquement
  • Acier inoxydable EN 1.4401 (AISI 316) dans de l'acide nitrique concentré

Grundfos fournit des pompes anticorrosion, par exemple en titane, pour les environnements extrêmes.