Modes de fonctionnement et de contrôle de MAGNA3.

Modes de fonctionnement et de contrôle de MAGNA3.

Découvrez les différents modes de fonctionnement et de contrôle de MAGNA3 ainsi que leurs fonctions.

MAGNA3 de Grundfos intègre des modes de fonctionnement et de contrôle.

Pour utiliser les modes de contrôle, la pompe doit être en mode de fonctionnement normal, c'est à dire le réglage usine par défaut.

MAGNA3 comporte également trois modes de fonctionnement supplémentaires : Stop, Minimum et Maximum. En mode de fonctionnement normal, tous les MAGNA3 intègrent les modes de fonctionnement attendus d’un circulateur de pointe. Les modes intelligents AUTOADAPT et FLOWADAPT distinguent considérablement MAGNA3 de la concurrence. Notez que la fonction de contrôle FLOWLIMIT peut être appliquée à tous les modes de contrôle de MAGNA3.

Le mode de contrôle à courbe constante correspond à la fonction d’une pompe à vitesse fixe, ajustée à un point de consigne et à une vitesse constante.

Avec MAGNA3, la marge de 0 à 100 % ne se contrôle plus sur l’axe de la pression, mais sur l’axe du débit. En effet, cela signifie que tous les modèles MAGNA3 adoptent un débit maximal plus élevé que les modèles précédents ayant la même hauteur de charge maximale. La vitesse variable de MAGNA3 présente néanmoins une plus large gamme d’algorithmes de contrôle. Le mode de régulation à pression constante est adapté aux systèmes à débit variable, avec des pertes de pression très faibles et est équipé de systèmes ouverts, dans lesquels la perte de pression dans les tuyaux est subordonnée à la hauteur statique.

En mode de contrôle de pression proportionnelle, le mode utilisé dans les systèmes de circulation, la pompe adapte en permanence ses performances aux demandes variables de débit et de pression.

MAGNA3 connaît son régime, sa consommation d’énergie et son débit, et calcule l’emplacement de son point de fonctionnement réel dans la plage de fonctionnement QH sur la base de ces données.

La pompe se déplace d’avant en arrière sur la courbe de régulation en mesurant le couple de la pompe et en adaptant les tr/min. S’il n’y a pas ou peu de résistance, le système s’ouvre et la pompe monte en puissance. Si la résistance est élevée, les vannes se ferment, et la pompe baisse en puissance.

En mode AUTOADAPT, le mode d’usine par défaut, la pompe ajuste en permanence sa courbe de pression proportionnelle de façon à en optimiser les performances sans compromettre le confort. Cela évite de procéder à des ajustements manuels dans 80 % des installations.

En mode AUTOADAPT, la courbe de pression proportionnelle par défaut présente un point de consigne de 55 % de la hauteur de charge maximale de la pompe. Lorsque les vannes s’ouvrent, le point de fonctionnement se déplace le long de cette courbe, augmente le régime et augmente le débit.

Si le système atteint sa courbe maximale, le point de fonctionnement suit cette courbe et crée une courbe de pression proportionnelle basée sur le nouveau point de fonctionnement du système. Ensuite, le processus recommence.

Le mode de contrôle FLOWADAPT combine le mode de contrôle AUTOADAPT et la fonction de contrôle de limite de débit. Le réglage par défaut de la limite de débit du mode FLOWADAPT se trouve à l’intersection de la pression proportionnelle d’AUTOADAPT et des courbes maximales. Cela permet à MAGNA3 de veiller à ce que le débit ne soit jamais dépassé, ce qui peut permettre d’économiser le coût d’une vanne de régulation d’une pompe distincte.

Dans les applications de chauffage, votre débit doit correspondre au point de fonctionnement nominal Q. On le calcule en convertissant la demande de chaleur du système en kilocalories par heure, en utilisant le facteur de conversion 0, et en divisant ce nombre par la différence de température entre la conduite d'alimentation aller et la conduite de retour.

Par exemple : Imaginez un nouvel immeuble d’habitation de 10 000m² avec une demande spécifiée de 500 kilowatts et chauffé par des radiateurs modernes avec une différence de température de 20°C entre le tuyau aller et celui de retour. Pour calculer le point de service nominal de MAGNA3 et donc sa limite de débit, multipliez 500 kilowatts par 0,86 pour obtenir une demande de chaleur convertie de 430 kilocalories par heure. Divisé par 20, cela vous donne un point de fonctionnement nominal de 21,5 m³ par heure, que vous saisissez ensuite comme limite de débit de la pompe.

Le contrôle de la température constante est utilisé dans les systèmes à débit variable nécessitant une température constante à un point défini par l’utilisateur. La pompe est responsable du débit et aucun contrôle externe de la température n’est nécessaire ; un capteur de température externe peut toutefois être utilisé pour fournir des données de consigne qui diffèrent de la température mesurée localement par la pompe.

Ce mode de régulation a été conçu principalement pour une utilisation à large spectre dans le bouclage d’eau chaude sanitaire et est donc volontairement lent à réguler. Le mode de régulation différentielle de la température assure une baisse constante de la température dans les systèmes de chauffage et de refroidissement.

La pompe maintient une température différentielle constante entre la pompe et le capteur externe. Pour finir, le mode contrôle du débit constant est utilisé dans les systèmes qui requièrent un débit constant indépendant des pertes de pression, comme les refroidisseurs pour la climatisation, les surfaces de chauffage ou de refroidissement.

Ici, MAGNA3 ajuste automatiquement les tr/min à la résistance variable du système pour garantir un débit constant.