Recherche et informations

Système d'aspersion

Les systèmes d'aspersion utilisent l'eau pour limiter et, dans le meilleur des cas, éteindre les incendies dans les bâtiments. Les circuits de tuyauterie sont utilisés pour distribuer les liquides dans tout le bâtiment où se trouve le feu. Les gicleurs peuvent être conçus de différentes manières pour divers types de pulvérisation, temps de réaction, pressions, tailles de gouttelettes, etc.

Les systèmes d'aspersion doivent être conformes aux normes en vigueur, qui contiennent des dispositions législatives et obligatoires en matière de planification, d'installation et de maintenance des systèmes de lutte contre les incendies. Les normes peuvent être rédigées par des organismes indépendants, des associations d'assurance ou des autorités gouvernementales pour réduire les risques et l'impact des incendies.

Les pays européens ont l'intention d'harmoniser les normes EN à travers l'Europe, au lieu d'avoir une norme incendie individuelle dans chaque pays.

Les normes de lutte contre les incendies décrivent les éléments suivants :

  • Planification (bâtiments, types de risque, critères de conception, approvisionnement en eau, composants)
  • Installation (type, caractéristiques de conception, tuyauterie, mise en service)
  • Maintenance (inspection et test par l'utilisateur, programmation de la maintenance)

Le propriétaire du bâtiment décidera de la norme à utiliser en collaboration avec la compagnie d'assurance et l'autorité locale compétente.

Les systèmes d'aspersion peuvent être automatiques ou à orifice ouvert. Les systèmes automatiques sont activés par la chaleur qui rompt le dispositif de détection qui maintient le gicleur fermé. L'eau de la tuyauterie passe par le gicleur, frappe le déflecteur, puis est pulvérisée.

Les systèmes automatiques fonctionnent à une température prédéterminée, en utilisant un fusible qui fond ou casse l'ampoule de verre contenant du liquide, permettant au bouchon dans l'orifice d'être poussé par la pression de l'eau. Cela entraîne un écoulement d'eau depuis l'orifice.

L'eau atteint un déflecteur qui produit un jet spécifique conçu selon le type de gicleur. La plupart des systèmes d'aspersion automatiques sont activés individuellement par la chaleur d'un incendie. Les systèmes d'aspersion automatiques ont des ampoules en verre, conformes à un code couleur indiquant leur température d'activation. Les systèmes d'aspersion sont sélectionnés en fonction des risques du bâtiment.

La conception des gicleurs est définie par les autorités compétentes telles que NFPA et VdS.

Les systèmes d'aspersion à rideau d'eau ont des gicleurs à orifice ouvert qui fonctionnent simultanément. Les gicleurs à orifice ouvert sont similaires aux gicleurs automatiques, mais sans élément sensible à la chaleur.

Un type de gicleur spécifique pour les habitations principalement, où une réponse rapide est essentielle, est le gicleur ESFR (déclenchement rapide). Ce gicleur présente un temps de réponse très rapide et s'ouvre très promptement par rapport aux gicleurs traditionnels.

Aspersion par gicleurs
L'alimentation en eau de la pompe incendie dans les systèmes d'aspersion doit remplir les conditions de débit, de pression et de durée. Les sources peuvent être le réseau de distribution publique, les réservoirs de stockage et les sources telles que les lacs, rivières et canaux.

Une alimentation en eau suffisante des pompes incendie est essentielle. Selon les risques, des alimentations en eau simples ou doubles doivent être installées pour assurer une source fiable pour les pompes incendie. Un alimentation en eau double peut provenir de deux conduites publiques différentes ou d'une conduite publique + d'un réservoir de stockage. Une conduite d'aspiration est généralement installée sur chaque pompe incendie pour éviter toute interférence entre les pompes. Ces critères de conception sont décrits dans les différentes normes d'installation des systèmes d'aspersion.

L'eau doit être exempte d'objets et suffisamment pure pour être manipulée par l'installation de gicleurs. Afin d'éviter que des objets indésirables ne pénètrent dans le système, une crépine située à l'entrée de la conduite d'aspiration doit être installée. Ou, idéalement, sur toute conduite d'aspiration alimentant un réservoir intermédiaire pour empêcher les sédiments de s'accumuler dans l'eau stockée.

La plupart des installations prescrivent une température maxi de 40 °C pour l'eau d'alimentation et de 25 °C pour les pompes immergées.

Grundfos fournit des pompes incendie destinées aux systèmes d'aspersion approuvés pour la lutte contre les incendies dans les bâtiments industriels, collectifs et tertiaires.

Applications associées

Trouvez les applications associées.