Article

Fonctionnement inefficace dû à une mauvaise mise en service

Le défi, lors de la mise en service des circuits de chauffage, est d’obtenir le bon débit, des performances optimales et le meilleur confort possible. Ce n’est pas chose facile, car les circuits de chauffage d’aujourd’hui sont construits et utilisés différemment.



Le défi de la mise en service d’un circuit de chauffage

Nous avons déjà tous rencontré les effets indésirables d’une mauvaise mise en service:

  • Consommation d’énergie excessive
  • Bruit
  • Usure du circuit général
  • Insatisfaction des clients

Ce n’est pas un problème simple à résoudre. Lors de l’installation d’une pompe, il est très souvent difficile de connaître quel réglage utiliser. Cela peut entraîner plus de complications que nécessaire. Traditionnellement, la vitesse de la pompe du système est réglée de manière à fournir assez de pression pour assurer un débit d’eau suffisant dans toutes les parties du bâtiment. Mais cela n’est pas toujours idéal.

Le casse-tête du réglage

Il existe généralement un réglage recommandé sur la plupart des pompes pour que le système fonctionne de façon optimale. Nous soulignons, ci-dessous, les exigences de deux des circuits les plus courants : chauffage au sol et radiateurs.

Chauffage au sol

C’est une façon efficace de chauffer une maison, mais comme ils utilisent des températures de débits faibles, la mise en service doit être consciencieuse (équilibrage et réglage de la pompe). Les pertes de pression dans le collecteur du chauffage au sol sont presque indépendantes de la demande de chaleur/débit des zones individuelles. Voilà pourquoi la pompe doit être réglée sur le paramètre de pression constante, où la pression différentielle est maintenue, sécurisant un débit constant dans chaque zone individuelle, indépendamment des autres zones. Cela assure la bonne température de la pièce, le confort des propriétaires et évite les consommations d’énergie superflues.



Radiateurs

À l’inverse, les radiateurs dotés de robinets thermostatiques servent à ajuster le débit dans le radiateur en fonction de la demande de chaleur. Cela assure la bonne température de la pièce et le confort des propriétaires. Une faible demande de chaleur/débit entraîne de plus faibles pertes de pression dans les tuyaux et raccords du circuit de chauffage, permettant, dans ce cas, d’éviter que la pression de la pompe soit trop élevée, entraînant une consommation énergétique superflue ainsi que le risque de bruit dans les robinets. La pompe doit être réglée sur le paramètre de pression proportionnelle, où la pression différentielle s’ajuste proportionnellement au débit requis du circuit.



AUTOADAPT facilite le quotidien

Les circulateurs Grundfos offrent toute une gamme de possibilités vous permettant de trouver le bon paramètre de régulation pour un circuit de chauffage, peu importe si le circulateur est intégré à une chaudière, une pompe à chaleur ou est autonome.

La façon la plus simple de répondre à la majorité de vos inquiétudes, concernant la mise en service, est de choisir un circulateur avec Grundfos AUTOADAPT. Cette fonction ajuste en continu la performance de la pompe selon la demande de chaleur réelle : par exemple, la taille du circuit et la variation de la demande de chaleur au cours de l’année. La fonction trouve le réglage offrant un confort optimal et utilisant le moins d’énergie, et contribue à une mise en service rapide, sécurisée et simple. Dans les faits, AUTOADAPT permet d’atteindre une consommation énergétique minimale, tout en optimisant le confort de vos clients à leur domicile.

LES AVANTAGES D’AUTOADAPT

  • Offre un confort optimal aux clients
  • Minimise les rappels
  • Réduit le risque de bruit du système

Installation de pompe facile

Des vidéos dédiées vous montrent quels modes de régulation sont utilisés pour chaque pompe et vous permettent de trouver le bon réglage pour tous les circuits de chauffage, afin d’atteindre une performance optimale.